• Bon plan d’ailleurs – Le MIN de Marseille – Les chefs restaurateurs de la région marseillaise s’invitent « Au coeur des produits »





    Même si j’aime énormément ma ville, qu’elle fourmille de choses à découvrir et de bons plans à transmettre, parfois j’ai besoin d’ailleurs ! … Alors lorsque l’on m’a proposé de me lever à 3h du matin pour aller à la rencontre d’un autre univers et de découvrir une autre « ville », je n’ai pas hésité !


    Au milieu de la nuit, un peu ébouriffée, j’ai découvert la vie nocturne du Marché d’Intérêt National de Marseille, véritable écosystème qui a ouvert ses portes aux Arnavaux en mars 1972 pour organiser l’approvisionnement au stade de gros des produits frais dans l’agglomération marseillaise.


    Depuis cette création le M.I.N s’est modernisé, jusqu’à devenir dans les années 2000, un pôle agroalimentaire régional en diversifiant l’accueil de ses opérateurs traditionnels (fruits et légumes) à des activités alimentaires et à l’accueil d’activités horticoles.


     

    À l’occasion de la Fête de la Gastronomie, la SOMIMAR qui assure la gestion du M.I.N de Marseille, avait organisé une visite de son site avec des Chefs de la région marseillaise, Roland Schembri (CESAR LACE – Marseille), Pierre Lamour (LA TABLE CINQ – Maarseille), Olivier SCOLA (ZE BISTRO – Aix en Provence), et Sébastien Richard (CMA-CGM – Marseille).

    Dès 5 heures du matin, nous étions une trentaine de personnes à accompagner les quatre chefs, qui ont sillonné les travées du carreau et fait leur choix de produits parmi les producteurs pour cuisiner une assiette de saison « l’assiette du M.I.N » !

    Installée au bout d’une des travées du M.I.N une grande table outillée d’une batterie de cuisine attendait les chefs. Chacun dans son coin, chacun dans son style, dans un ballet parfaitement orchestré, les quatre chefs ont préparé sous nos yeux émerveillés différents plats qui mettaient à l’honneur les produits de la région.


    La SOMIMAR qui a organisé cette manifestation pour mettre l’accent sur les produits locaux et de qualité, mais aussi sur le savoir-faire de ses paysans et de ses grossistes, m’a donné l’occasion de découvrir le MIN, son fonctionnement nocturne, la qualité et la diversité de ses producteurs.

    Le Marché des Arnavaux qui regroupe 100 entreprises et 267 producteurs, avec plus de 22 hectares de surface est une véritable ville dans la ville, avec ses rues, ses quartiers, ses secteurs et sa réglementation. Des manifestations comme la fête de la gastronomie nous permettent d’appréhender l’importance des marchés de gros qui regroupent en un seul lieu l’approvisionnement et la distribution de produits.
    Cette parenté qui permet de limiter les intermédiaires, défend aussi la consommation de proximité.

    Pour faire connaitre toute la richesse de ce commerce, La SOMIMAR met en place diverses actions et il suffit de faire un tour sur le site du M.I.N pour comprendre toute la dynamique insufflé au site par cet organisme.


    C’est à l’aurore que nous nous sommes tous retrouvés dans l’un des restaurants du Marché pour petit-déjeuner … « andouillette ou tête de veau ? » propose le chef de l’établissement, car il est de coutume de se retrouver autour de ces plats pour accueillir le jour.
    J’avoue avoir un peu hésité entre les deux, j’affectionne les deux spécialités.
    C’est au côté de Marc Dufour, directeur du M.I.N et entourée des chefs que j’ai dégusté avec un verre de vin cette parfaite tête de veau.

    Je remercie Fatima Makboule-Barriol, responsable des relations publiques de partager si bien la grandeur et l’intérêt de ce site. Les enjeux d’une consommation de qualité et de proximité s’inscrivent dans le développement responsable des Marchés de Gros.

    Il faut parfois se lever tôt pour bien s’éveiller, c’était un réveil au milieu de la nuit que je ne suis pas prête d’oublier, une aube remplie de rencontres dans ce monde d’avant le jour.

    Infos ++ – Avenue du Marché 13323 Marseille cedex 14 – 04 91 10 11 96 – www.min-arnavaux.com – somimar@somimar.fr

    Partager cet article
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Rechercher

    Pour que le blog puisse perdurer :

    èvènements

    Arles

    PARTENAIRE

    Bons Plans

  • Si aujourd’hui on vient chez Martine et Pierrot, c’est elle Martine qui ouvre Le Tambourin en 1985. Elle vient de quitter les Yvelines où elle avait un bar et elle s’installe ici place du Forum. Elle reprend une affaire qui … Continuer la lecture

  • Le marché d’Arles est un rendez-vous culte pour tous les Arlésiens. Après avoir fait ses courses, on se retrouve entre amis à la terrasse d’un café du boulevard des Lices, pour déguster olives, fougasses, fromages, accras accompagnés d’un vin local … Continuer la lecture

  • Sylvie a ouvert le salon en juin 2010 après avoir exercé pendant 12 ans aux Salin-de-Giraud. Originaire de Tours, elle commence à se poser des questions sur les produits qu’elle utilise dans ses salons en 2008, elle fait plusieurs formations … Continuer la lecture

  • Je retrouve Bénédicte dans le petit salon du « Monde de Sophie » pour parler de son travail au sein de l’association « À corps et à plantes« . Après avoir échangé nos recettes traditionnelles de navettes et de croquants, je l’interroge sur l’origine … Continuer la lecture

  • Arles est une ville foisonnante et secrète, il y a ce qu’elle nous montre et ce qu’elle nous cache. Parmi ses trésors muséaux, le Réattu est l’un de ses fleurons, Musée des Beaux-Arts et d’Art contemporain, il bénéficie d’une belle … Continuer la lecture

  • La première apparition du vélo-taxi date de la seconde guerre mondiale. Peu de gens pouvaient se permettre d’avoir une voiture, en raison du prix élevé de l’essence à cette époque.  Suit une période d’essor jusqu’en 1950, époque à laquelle ces … Continuer la lecture

  • Il est l’un des activistes énergiques d’«Un quartier dans la ville», l’association qui regroupe les dynamiques commerçants de la place Saint-Roch, de la rue des Suisses et de la rue Réattu. Anthony Perez, le jeune caviste de la rue des … Continuer la lecture

  • Dans les jours qui viennent, j’ignore ce que vous comptez faire avec votre amoureux, votre famille, vos amis ou même solo, mais si vos pas ne vous mènent pas à la « Maison Volver » alors je pose mon stylo à tout … Continuer la lecture

  • Lorsque la boutique « Bocal & Co » inaugure ses locaux le 25 novembre 2017, elle reçoit instantanément les honneurs de la presse écrite et télé, des blogs et des photographes. Preuve, s’il en est, que l’idée était attendue et l’adresse espérée … Continuer la lecture

  • Aimer sa ville c’est aussi avoir envie de la partager et de la faire connaître. Mais voilà, nous ne pouvons pas toujours accueillir les amis, la famille, les copains … Heureusement, il y a au coeur de la ville un … Continuer la lecture

  • A plus d’un titre ce lieu ne pouvait être qu’enchanteur ! Au commencement, le nom Gaudina est une promesse annoncée ; se régaler, se réjouir à table, se donner du bon temps ; voilà trois grands principes qui sont ici honorés. La définition … Continuer la lecture

  • Lorsque l’on est artiste, ne passe-t-on pas sa vie à faire ses débuts ? … Interrogation toute nougarienne qui nous traverse lorsque l’on a la chance de discuter avec Aïcha Bendafi. Cette belle artiste interroge l’être, le monde, l’art et … Continuer la lecture

  • Frédérique est une défricheuse ! Cela tient sans doute à son passé d’hôtesse de l’air qui lui permit ; pendant de nombreuses années ; de sentir le monde très finement. Car il y a plusieurs années que « le Mangelire » existe, … Continuer la lecture

  • En mai 2018, la journée de présentation de l’hôtel L’Arlatan et du travail de l’artiste Jorge Pardo avait fait grand bruit. Les réseaux sociaux s’étaient instantanément illuminés du décor d’étoffe et de mosaïque de ce bel écrin. Puis, les portes … Continuer la lecture

  • En provençal il existe une expression qui dit, celui qui possède la langue possède la clé ! (Quau ten la lengo ten la clau) ; le Centre de formation « Arles à la carte » en est l’illustration parfaite. Ce lieu ; … Continuer la lecture

  • Liber bonus, picturae pulchrae, cervisia proxima. Quid amplius ? C’est une bien belle invitation épicurienne que nous font Anne et Nicolas dans leur librairie protéiforme … Un bon livre, une belle expo, une bière locale. Quoi d’autre ? … La proposition … Continuer la lecture

  • Voilà bien longtemps que je veux écrire sur ce peintre pour lequel j’ai une grande admiration. Je suis toujours tenaillée par l’angoisse de mal dire et de mal traduire son incroyable travail et inestimable talent.Aussi, et à l’occasion de cette … Continuer la lecture

  • Qu’elles sont belles ces deux femmes au milieu des vignes ! Lorsque nous arrivons au domaine, Nathalie est déjà partie dans les terres, Valérie nous accueille et c’est elle qui nous raconte leur histoire de famille. Le vin en héritage … Continuer la lecture