• Bon Plan à Arles – « Scaramouche » – Le glacier de la Place Paul Doumer – La Roquette s’ennoblit des amoureux de René Char et découvre la quintessence des saveurs ! Un maître glacier de très grande qualité.





    C’est Elizabeth, délicieuse New Yorkaise qui m’accueille la première fois que je rentre chez «Scaramouche». La petite boutique vient juste d’ouvrir sur la place Paul Doumer, nous sommes début avril … En regardant la carte des parfums je suis attirée, si ce n’est intriguée par les saveurs de la crème glacée intitulée « 1001 Nuits » – Épices Raz el Hanout et amandes grillées ! Il fallait oser …
    En sage épicurienne Elizabeth me propose de goûter d’autres parfums et je succombe littéralement au «Géranium Rosa et brisures de pistaches». Cette association ; comme toutes celles proposées ici ; est un calibrage parfait et un équilibre savant entre les arômes, aucune saveur ne l’emporte sur l’autre, des épousailles harmonieuses qui révèlent les qualités de chaque ingrédient.

    Elizabeth est auteur de livres de cuisine bien connus des amoureux du bien-manger et des découvertes culinaires, Gwendal originaire de Bretagne travaille dans l’univers du cinéma, jusqu’à leur installation dans le village de Céreste.
    Leur amour pour le très grand Réné Char les mènent dans ce coin de Provence où ils vont acheter et s’installer dans la maison du poète.
    Là, Gwendal passe un diplôme de maitre glacier, ensemble ils vont créer leur première boutique «Scaramouche» en hommage au film éponyme de capes et d’épée, aussi aventureux, coloré, joyeux et un peu fou que ces deux amoureux !

    Dans ce Luberon éclatant, ils vont découvrir de nouvelles saveurs, ils sympathisent avec les producteurs et ont à coeur de faire connaitre ce qui les enchantent. Gwendal installe au coeur du village de Céreste, son laboratoire, son atelier de transformation et de production. Nous sommes en 2013.
    En 2014, la Scaramobile voit le jour et tourne sur les évènements privés ou publics. En 2015 un « Scaramouche » s’ouvre à Paris dans le quartier de Montmartre. Les restaurateurs, les glaciers, les maisons de producteurs ou d’épicerie fine font appel au talent de cet artisan glacier.

    C’est en 2017 qu’ils s’installent dans notre ville, « Scaramouche » ouvre ses porte sur la Place Paul Doumer et voilà que la cité s’ennoblit d’un de ses meilleurs glaciers !

    L’histoire dite, il me faut vous parler de la qualité de cette adresse. Lorsque Gwendal me fait découvrir les différentes associations de parfums, je ne sais déjà plus comme je vais réussir à traduire tous les « hummmmm » que provoque chaque bouchée ! Je suis un peu plus éblouie à chaque découverte. Il faut dire que la maison travaille avec des fruits frais, qu’elle transforme elle-même, la menthe fraiche est infusée dans le lait cru venant de la ferme, le café vient d’un torréfacteur d’Apt, les pistaches sont de Sicile, les abricots portent le doux nom de fantasme, le sorbet verveine est travaillé avec des feuilles fraiches, le chocolat vient d’Olivier de Loisy de la Chocolaterie de l’Opéra à Chateaurenard…. Ici, tout est artisanal, cela représente des contraintes en production, certes, mais tout est ressenti dans la qualité des produits.

    A «Scaramouche», actuellement 25 parfums sont à la carte, mais cela varie et évolue avec les saisons. Il faut connaitre la «fraise Cléry», goûter au «Kumquat Bio», s’émerveiller du «Romarin, Huile d’Olive, pignons», succomber au «Lait d’Amande et Calisson» ou simplement redécouvrir le goût authentique de la «Vanille de Madagascar». Le sorbet «Pastis Bardouin» fait partie de mes prochains choix, la réglisse est attendue avec gourmandise et je dois avouer avoir eu des frissons d’envie lorsqu’Elizabeth évoqua l’association Truffes noires-Chocolat qui fera bientôt son apparition.

    Je pense ne pas avoir assez de vocabulaire pour bien traduire l’immense talent de ce glacier, mais je peux vous dire que ces associations de saveurs ont de prime abord tarabusté le plus complexe de mes amis, mais l’habilité et la finesse de l’artisan ont eu raison de ses réticences et il y a fort à parier que le Géranium Rosa et brisures de pistaches risque d’être en rupture de stock très prochainement ! …

    Les glaces peuvent être achetées en bacs isotherme de 500 ml et des bûches glacées pourront être commandées à la période de Noël.
    Pour l’heure la boutique est ouverte tous les jours fériés et de mercredi à dimanche de 13h30 à 19h30 et 7 jours sur 7 jusqu’à 23h00 à la période estivale.

     

    « Ma convoitise est infinie. Rien ne m’obsède que la vie. » René Char

    Infos ++18 Place Paul Doumer – 04 65 08 00 52 – http://www.glaces-scaramouche.com/
    Ouvert de mercredi à dimanche de 13h30 à 19h30

    Été : 7 jours sur 7 jusqu’à 23h00.
    1 boule : 2,50 € / 2 boules : 4 € / 3 boules : 5,50 € / 4 boules : 7 € / Bac 500 ml : 10 € 

    Si vous avez eu l’info sur les Bons Plans d’Arles, dites-le à Elizabeth et Gwendal ce serait un très joli soutien et surtout, pensez à partager ce très joli Bon Plan.

    Partager cet article
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Rechercher

    Pour que le blog puisse perdurer :

    èvènements

  • avril 2019
    L M M J V S D
    « Mar    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Arles

    PARTENAIRE

    Bons Plans

  • Si aujourd’hui on vient chez Martine et Pierrot, c’est elle Martine qui ouvre Le Tambourin en 1985. Elle vient de quitter les Yvelines où elle avait un bar et elle s’installe ici place du Forum. Elle reprend une affaire qui … Continuer la lecture

  • Le marché d’Arles est un rendez-vous culte pour tous les Arlésiens. Après avoir fait ses courses, on se retrouve entre amis à la terrasse d’un café du boulevard des Lices, pour déguster olives, fougasses, fromages, accras accompagnés d’un vin local … Continuer la lecture

  • Sylvie a ouvert le salon en juin 2010 après avoir exercé pendant 12 ans aux Salin-de-Giraud. Originaire de Tours, elle commence à se poser des questions sur les produits qu’elle utilise dans ses salons en 2008, elle fait plusieurs formations … Continuer la lecture

  • Je retrouve Bénédicte dans le petit salon du « Monde de Sophie » pour parler de son travail au sein de l’association « À corps et à plantes« . Après avoir échangé nos recettes traditionnelles de navettes et de croquants, je l’interroge sur l’origine … Continuer la lecture

  • Arles est une ville foisonnante et secrète, il y a ce qu’elle nous montre et ce qu’elle nous cache. Parmi ses trésors muséaux, le Réattu est l’un de ses fleurons, Musée des Beaux-Arts et d’Art contemporain, il bénéficie d’une belle … Continuer la lecture

  • La première apparition du vélo-taxi date de la seconde guerre mondiale. Peu de gens pouvaient se permettre d’avoir une voiture, en raison du prix élevé de l’essence à cette époque.  Suit une période d’essor jusqu’en 1950, époque à laquelle ces … Continuer la lecture

  • Il est l’un des activistes énergiques d’«Un quartier dans la ville», l’association qui regroupe les dynamiques commerçants de la place Saint-Roch, de la rue des Suisses et de la rue Réattu. Anthony Perez, le jeune caviste de la rue des … Continuer la lecture

  • Dans les jours qui viennent, j’ignore ce que vous comptez faire avec votre amoureux, votre famille, vos amis ou même solo, mais si vos pas ne vous mènent pas à la « Maison Volver » alors je pose mon stylo à tout … Continuer la lecture

  • Lorsque la boutique « Bocal & Co » inaugure ses locaux le 25 novembre 2017, elle reçoit instantanément les honneurs de la presse écrite et télé, des blogs et des photographes. Preuve, s’il en est, que l’idée était attendue et l’adresse espérée … Continuer la lecture

  • Aimer sa ville c’est aussi avoir envie de la partager et de la faire connaître. Mais voilà, nous ne pouvons pas toujours accueillir les amis, la famille, les copains … Heureusement, il y a au coeur de la ville un … Continuer la lecture

  • A plus d’un titre ce lieu ne pouvait être qu’enchanteur ! Au commencement, le nom Gaudina est une promesse annoncée ; se régaler, se réjouir à table, se donner du bon temps ; voilà trois grands principes qui sont ici honorés. La définition … Continuer la lecture

  • Lorsque l’on est artiste, ne passe-t-on pas sa vie à faire ses débuts ? … Interrogation toute nougarienne qui nous traverse lorsque l’on a la chance de discuter avec Aïcha Bendafi. Cette belle artiste interroge l’être, le monde, l’art et … Continuer la lecture

  • Frédérique est une défricheuse ! Cela tient sans doute à son passé d’hôtesse de l’air qui lui permit ; pendant de nombreuses années ; de sentir le monde très finement. Car il y a plusieurs années que « le Mangelire » existe, … Continuer la lecture

  • En mai 2018, la journée de présentation de l’hôtel L’Arlatan et du travail de l’artiste Jorge Pardo avait fait grand bruit. Les réseaux sociaux s’étaient instantanément illuminés du décor d’étoffe et de mosaïque de ce bel écrin. Puis, les portes … Continuer la lecture

  • En provençal il existe une expression qui dit, celui qui possède la langue possède la clé ! (Quau ten la lengo ten la clau) ; le Centre de formation « Arles à la carte » en est l’illustration parfaite. Ce lieu ; … Continuer la lecture

  • Liber bonus, picturae pulchrae, cervisia proxima. Quid amplius ? C’est une bien belle invitation épicurienne que nous font Anne et Nicolas dans leur librairie protéiforme … Un bon livre, une belle expo, une bière locale. Quoi d’autre ? … La proposition … Continuer la lecture

  • Voilà bien longtemps que je veux écrire sur ce peintre pour lequel j’ai une grande admiration. Je suis toujours tenaillée par l’angoisse de mal dire et de mal traduire son incroyable travail et inestimable talent.Aussi, et à l’occasion de cette … Continuer la lecture

  • Qu’elles sont belles ces deux femmes au milieu des vignes ! Lorsque nous arrivons au domaine, Nathalie est déjà partie dans les terres, Valérie nous accueille et c’est elle qui nous raconte leur histoire de famille. Le vin en héritage … Continuer la lecture