• Bon Plan à Arles – Samedi 5 mai 2018 à 18h30 – Galerie Quatre – « Un parfum de déjà-vu » de Mathieu Tremblin- La beauté est dans la rue !





    Depuis 2004, Mathieu Tremblin a réalisé près de 400 actions et interventions urbaines commissionnées ou non en solo ou en collaboration avec plus d’une cinquantaine d’artistes et citoyens dans plusieurs villes d’Europe, notamment par la mise en œuvre de projets participatifs, contributifs, collaboratifs ou de programmations. En 2017 après plusieurs participations à des expositions collectives, il rejoint la galerie Quatre et prépare sa première exposition personnelle dans ce cadre.

    Priori de l’exposition, ce « parfum de déjà-vu » évoqué par le titre relève d’une double impression que l’artiste cherche à cerner, en regard du développement de sa pratique artistique urbaine depuis plus d’une dizaine d’années, et qui l’a amené à de multiples expérimentations tant en terme de formats de documentation que de diffusion.

    D’une part, le déjà-vu appréhendé comme un effet de la mémétique (Susan Blackmore) — un processus anthropologique de copie et de transformation —, puisque les œuvres se référent à un répertoire de formes que Mathieu Tremblin a constitué depuis 2004 (notamment en collaboration avec David Renault sous le pseudonyme des Frères Ripoulain) par le biais de veilles et d’enquêtes urbaines.

    D’autre part, le déjà-vu perçu comme relevant du caractère allographique des pratiques artistiques urbaines, puisque les gestes, actions, interventions dans la ville ne peuvent jamais être circonscrits à leur seule documentation ; une documentation elliptique par essence, parce que produit d’une subjectivité tierce (a minima, un appareil photo) qui vient substituer à la réception directe de l’expérience une forme de récit, textuel et/ou visuel : celui, autorisé de l’artiste (Jean-Marc Poinseau).

    Transformations silencieuses et anonymes durant leur temps d’existence propre dans l’espace urbain, il s’agit avec « Un parfum de déjà-vu » de reprendre ces gestes, actions, interventions ou processus, de les dépLacer, de les postproduire ou les prolonger dans l’espace de la galerie au-delà du prisme de la documentation et de sa diffusion, pour elle-même.

    Rebus, traces, artefacts, documents de travail sont réinvestis pour composer un corpus de pièces uniques ou de multiples qui questionnent les rapports de force existant entre urbanité et urbanisme, entre usages et gouvernance. L’enjeu de cette postproduction est de mettre en évidence la manière dont un artiste peut développer une pratique artistique fondue dans la vie de tous les jours et existant en dehors des espaces dédiés à l’art et, par le biais de l’appropriationnisme et du détournement, constituer une adresse à l’attention d’un passant non-initié.

    « Un parfum de déjà-vu » est la première exposition personnelle de Mathieu Tremblin à la galerie Quatre, Arles.

    Infos ++ –Galerie Quatre – Rue du 4 septembre – Vernissage 18h30

    Partager cet article
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Rechercher

    Pour que le blog puisse perdurer :

    èvènements

  • mai 2019
    L M M J V S D
    « Avr    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Arles

    PARTENAIRE

    Bons Plans

  • Si aujourd’hui on vient chez Martine et Pierrot, c’est elle Martine qui ouvre Le Tambourin en 1985. Elle vient de quitter les Yvelines où elle avait un bar et elle s’installe ici place du Forum. Elle reprend une affaire qui … Continuer la lecture

  • Le marché d’Arles est un rendez-vous culte pour tous les Arlésiens. Après avoir fait ses courses, on se retrouve entre amis à la terrasse d’un café du boulevard des Lices, pour déguster olives, fougasses, fromages, accras accompagnés d’un vin local … Continuer la lecture

  • Sylvie a ouvert le salon en juin 2010 après avoir exercé pendant 12 ans aux Salin-de-Giraud. Originaire de Tours, elle commence à se poser des questions sur les produits qu’elle utilise dans ses salons en 2008, elle fait plusieurs formations … Continuer la lecture

  • Je retrouve Bénédicte dans le petit salon du « Monde de Sophie » pour parler de son travail au sein de l’association « À corps et à plantes« . Après avoir échangé nos recettes traditionnelles de navettes et de croquants, je l’interroge sur l’origine … Continuer la lecture

  • Arles est une ville foisonnante et secrète, il y a ce qu’elle nous montre et ce qu’elle nous cache. Parmi ses trésors muséaux, le Réattu est l’un de ses fleurons, Musée des Beaux-Arts et d’Art contemporain, il bénéficie d’une belle … Continuer la lecture

  • La première apparition du vélo-taxi date de la seconde guerre mondiale. Peu de gens pouvaient se permettre d’avoir une voiture, en raison du prix élevé de l’essence à cette époque.  Suit une période d’essor jusqu’en 1950, époque à laquelle ces … Continuer la lecture

  • Il est l’un des activistes énergiques d’«Un quartier dans la ville», l’association qui regroupe les dynamiques commerçants de la place Saint-Roch, de la rue des Suisses et de la rue Réattu. Anthony Perez, le jeune caviste de la rue des … Continuer la lecture

  • Dans les jours qui viennent, j’ignore ce que vous comptez faire avec votre amoureux, votre famille, vos amis ou même solo, mais si vos pas ne vous mènent pas à la « Maison Volver » alors je pose mon stylo à tout … Continuer la lecture

  • Lorsque la boutique « Bocal & Co » inaugure ses locaux le 25 novembre 2017, elle reçoit instantanément les honneurs de la presse écrite et télé, des blogs et des photographes. Preuve, s’il en est, que l’idée était attendue et l’adresse espérée … Continuer la lecture

  • Aimer sa ville c’est aussi avoir envie de la partager et de la faire connaître. Mais voilà, nous ne pouvons pas toujours accueillir les amis, la famille, les copains … Heureusement, il y a au coeur de la ville un … Continuer la lecture

  • A plus d’un titre ce lieu ne pouvait être qu’enchanteur ! Au commencement, le nom Gaudina est une promesse annoncée ; se régaler, se réjouir à table, se donner du bon temps ; voilà trois grands principes qui sont ici honorés. La définition … Continuer la lecture

  • Lorsque l’on est artiste, ne passe-t-on pas sa vie à faire ses débuts ? … Interrogation toute nougarienne qui nous traverse lorsque l’on a la chance de discuter avec Aïcha Bendafi. Cette belle artiste interroge l’être, le monde, l’art et … Continuer la lecture

  • Frédérique est une défricheuse ! Cela tient sans doute à son passé d’hôtesse de l’air qui lui permit ; pendant de nombreuses années ; de sentir le monde très finement. Car il y a plusieurs années que « le Mangelire » existe, … Continuer la lecture

  • En mai 2018, la journée de présentation de l’hôtel L’Arlatan et du travail de l’artiste Jorge Pardo avait fait grand bruit. Les réseaux sociaux s’étaient instantanément illuminés du décor d’étoffe et de mosaïque de ce bel écrin. Puis, les portes … Continuer la lecture

  • En provençal il existe une expression qui dit, celui qui possède la langue possède la clé ! (Quau ten la lengo ten la clau) ; le Centre de formation « Arles à la carte » en est l’illustration parfaite. Ce lieu ; … Continuer la lecture

  • Liber bonus, picturae pulchrae, cervisia proxima. Quid amplius ? C’est une bien belle invitation épicurienne que nous font Anne et Nicolas dans leur librairie protéiforme … Un bon livre, une belle expo, une bière locale. Quoi d’autre ? … La proposition … Continuer la lecture

  • Voilà bien longtemps que je veux écrire sur ce peintre pour lequel j’ai une grande admiration. Je suis toujours tenaillée par l’angoisse de mal dire et de mal traduire son incroyable travail et inestimable talent.Aussi, et à l’occasion de cette … Continuer la lecture

  • Qu’elles sont belles ces deux femmes au milieu des vignes ! Lorsque nous arrivons au domaine, Nathalie est déjà partie dans les terres, Valérie nous accueille et c’est elle qui nous raconte leur histoire de famille. Le vin en héritage … Continuer la lecture