• Bon plan à Arles – Delhika, la marque et les confections de Sabine Laugier, l’indienne provençale de la boutique de créateurs de la rue du 4 septembre – Et le levant s’invite au Sud !





    Sabine Laugier fit sa première rencontre avec l’Inde en 2005. Elle travaille alors pour de grandes enseignes françaises du prêt-à-porter et de la chaussure à Paris. En 2008, elle s’installe là-bas afin de développer et faire fructifier les collaborations entre les deux pays. Elle prit ce temps pour comprendre et observer le monde indien, son rapport aux couleurs, aux vêtements et aux tissus. C’est lors d’un voyage à Delhi qu’elle commence à repérer les fournisseurs de tissus. Ici de grandes boutiques et des coopératives villageoises s’emploient à préserver et à promouvoir l’artisanat traditionnel. Mises en place par Gandhi ces magasins (Kadhi) réservent une part de leur bénéfices à des écoles, des dispensaires, des organismes de formation ou autres programmes d’aide aux plus démunis.

    C’est au coeur de ces temples du tissus et de l’artisanat que germe l’idée de faire connaitre et d’exporter ce savoir-faire. Sabine rentre en France et fait une première vente privée chez une amie qui lui suggère de se spécialiser dans le tissu. Nous sommes en novembre 2014, avec les étoles ramenées elle expose sur le marché de Noël de Raphéle. Et là, comme elle le dit dans un grand éclat de rire, elle reçoit l’illumination !
    En effet, des femmes passent devant son stand et curieuses et avides, lui achètent ces tissus en provenance directe d’Inde, qui servent originairement à la confection de nos sublimes costumes d’Arlésiennes.

    Les liens se tissent à nouveau, Sabine se renseigne sur le costume, revoit ses photos prises lors de la fête traditionnelle qui le met à l’honneur et son fil d’Ariane la renvoie en Inde à la recherche de nouveaux tissus et de nouveaux motifs qui orneront les jupes de nos reines (Toute arlésienne portant le costume est une reine !).
    Ses premiers choix ne seront pas forcément les meilleurs, mais elle y retourne, affine son regard, comprend la demande et devient peu à peu une référence dans le monde délicat et exigeant de l‘arlèse.

    De ces expériences et de ces voyages, née en 2015 la marque « Delhi ka« , que l’on peut retrouver dans la nouvelle boutique de créateurs installée au 52bis rue du 4 septembre. Sabine y vend de sublimes métrages de tissus évidemment, mais aussi des étoles qu’elle confectionne et customise avec des perles de verre.
    Vous pourrez également choisir votre tissu sur place et Sabine vous confectionnera une robe unique et selon vos goûts.
    Petit à petit Sabine va développer le volet décoration, plaids, linge de maison, cousins et autres objets créatifs.

    Sabine partage cette nouvelle boutique avec la créatrice Lydia Pensotti (sacs et pochettes, et bijoux), passez les voir, elles vous feront voyager ! …

     

    Au début du XVIIe, Colbert (ministre de Louis XIV) décide de faire de Marseille un ‘’Port Franc’’ qui devait permettre le développement du commerce avec le reste de la Méditerranée et donc l’Orient. C’est grâce à cette position ouverte sur l’Orient que la Provence fut la première à découvrir toutes les étoffes colorées, aux noms exotiques, qui firent l ‘essentiel des costumes pendant trois siècles.

     

    Infos + + – Delhi Ka – 52bis rue du 4 septembre – Ouvert du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h – Ouvert tous les jours du 10 au 19 juillet 2018 – 06 03 34 11 52 – https://www.facebook.com/delhika.bysabine/ –

     

    Si vous avez eu l’info par les Bons Plans d’Arles dites le à Sabine, cela sera un joli clin d’oeil et surtout partagez ce bon plan.

    Partager cet article
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Rechercher

    Pour que le blog puisse perdurer :

    èvènements

  • février 2019
    L M M J V S D
    « Jan    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Arles

    PARTENAIRE

    Bons Plans

  • Si aujourd’hui on vient chez Martine et Pierrot, c’est elle Martine qui ouvre Le Tambourin en 1985. Elle vient de quitter les Yvelines où elle avait un bar et elle s’installe ici place du Forum. Elle reprend une affaire qui … Continuer la lecture

  • Le marché d’Arles est un rendez-vous culte pour tous les Arlésiens. Après avoir fait ses courses, on se retrouve entre amis à la terrasse d’un café du boulevard des Lices, pour déguster olives, fougasses, fromages, accras accompagnés d’un vin local … Continuer la lecture

  • Sylvie a ouvert le salon en juin 2010 après avoir exercé pendant 12 ans aux Salin-de-Giraud. Originaire de Tours, elle commence à se poser des questions sur les produits qu’elle utilise dans ses salons en 2008, elle fait plusieurs formations … Continuer la lecture

  • Je retrouve Bénédicte dans le petit salon du « Monde de Sophie » pour parler de son travail au sein de l’association « À corps et à plantes« . Après avoir échangé nos recettes traditionnelles de navettes et de croquants, je l’interroge sur l’origine … Continuer la lecture

  • Arles est une ville foisonnante et secrète, il y a ce qu’elle nous montre et ce qu’elle nous cache. Parmi ses trésors muséaux, le Réattu est l’un de ses fleurons, Musée des Beaux-Arts et d’Art contemporain, il bénéficie d’une belle … Continuer la lecture

  • La première apparition du vélo-taxi date de la seconde guerre mondiale. Peu de gens pouvaient se permettre d’avoir une voiture, en raison du prix élevé de l’essence à cette époque.  Suit une période d’essor jusqu’en 1950, époque à laquelle ces … Continuer la lecture

  • Il est l’un des activistes énergiques d’«Un quartier dans la ville», l’association qui regroupe les dynamiques commerçants de la place Saint-Roch, de la rue des Suisses et de la rue Réattu. Anthony Perez, le jeune caviste de la rue des … Continuer la lecture

  • Dans les jours qui viennent, j’ignore ce que vous comptez faire avec votre amoureux, votre famille, vos amis ou même solo, mais si vos pas ne vous mènent pas à la « Maison Volver » alors je pose mon stylo à tout … Continuer la lecture

  • Lorsque la boutique « Bocal & Co » inaugure ses locaux le 25 novembre 2017, elle reçoit instantanément les honneurs de la presse écrite et télé, des blogs et des photographes. Preuve, s’il en est, que l’idée était attendue et l’adresse espérée … Continuer la lecture

  • Aimer sa ville c’est aussi avoir envie de la partager et de la faire connaître. Mais voilà, nous ne pouvons pas toujours accueillir les amis, la famille, les copains … Heureusement, il y a au coeur de la ville un … Continuer la lecture

  • A plus d’un titre ce lieu ne pouvait être qu’enchanteur ! Au commencement, le nom Gaudina est une promesse annoncée ; se régaler, se réjouir à table, se donner du bon temps ; voilà trois grands principes qui sont ici honorés. La définition … Continuer la lecture

  • Lorsque l’on est artiste, ne passe-t-on pas sa vie à faire ses débuts ? … Interrogation toute nougarienne qui nous traverse lorsque l’on a la chance de discuter avec Aïcha Bendafi. Cette belle artiste interroge l’être, le monde, l’art et … Continuer la lecture

  • Frédérique est une défricheuse ! Cela tient sans doute à son passé d’hôtesse de l’air qui lui permit ; pendant de nombreuses années ; de sentir le monde très finement. Car il y a plusieurs années que « le Mangelire » existe, … Continuer la lecture

  • En mai 2018, la journée de présentation de l’hôtel L’Arlatan et du travail de l’artiste Jorge Pardo avait fait grand bruit. Les réseaux sociaux s’étaient instantanément illuminés du décor d’étoffe et de mosaïque de ce bel écrin. Puis, les portes … Continuer la lecture

  • En provençal il existe une expression qui dit, celui qui possède la langue possède la clé ! (Quau ten la lengo ten la clau) ; le Centre de formation « Arles à la carte » en est l’illustration parfaite. Ce lieu ; … Continuer la lecture

  • Liber bonus, picturae pulchrae, cervisia proxima. Quid amplius ? C’est une bien belle invitation épicurienne que nous font Anne et Nicolas dans leur librairie protéiforme … Un bon livre, une belle expo, une bière locale. Quoi d’autre ? … La proposition … Continuer la lecture